Les 5 plus beaux villages médiévaux de la Costa Brava

Pals – Costa Brava

Si vous envisagez un voyage sur la Costa Brava, vous découvrirez qu’il ne s’agit pas uniquement de villes côtières, de stations balnéaires et de plages. En effet, le soleil et la météo de cette région en font une destination privilégiée pour des vacances estivales, mais dès que vous quittez les sentiers battus vous verrez qu’il y a d’innombrables trésors cachés à explorer.

Voici les 5 villages médiévaux les plus pittoresques de la Costa Brava, l’occasion de belles découvertes pendant de votre séjour.

Pals

Dans la province de Gérone, Pals est sans doute l’un des plus charmants villages médiévaux de la Costa Brava. Perché sur une colline, il a été construit autour d’une forteresse et il a su conserver son aspect médiéval, vous donnant l’impression de voyager dans le temps lors de votre visite. Sa vieille ville est déclarée Ensemble Historique et Artistique. Vous pourrez déambuler dans ses allées pavées, vous perdre dans ses ruelles étroites, vous laisser tenter par les petites boutiques d’artisanat, ou simplement apprécier les vues magnifiques depuis le mirador Josep Pla. La plage de Pals complète la visite de l’enceinte fortifiée. ​

Ses traditions locales et sa gastronomie sont souvent très appréciées et plusieurs événements gastronomiques et culturels sont organisés tout au long de l’année. Les alentours de Pals sont également magnifiques, avec une plage naturelle préservée, des dunes, des zones humides et des rizières qui font partie d’un parc naturel.

Une halte idéale entre la mer et la campagne.

Besalú

Besalú est situé à deux pas du spectaculaire parc naturel de la zone volcanique de La Garrotxa et des derniers contreforts de la zone orientale des Pyrénées de Gérone. La ville, bel exemple d’architecture médiévale catalane, a été déclarée au patrimoine Historique et Artistique National. Cette cité regorge de magnifiques édifices comme la Curie royale, ou encore l’hôpital Sant Julià. Son noyau urbain se caractérise par un grand nombre de rues et des façades en pierre.

De plus, ses ruelles médiévales hébergent divers exemples de la cohabitation entre la communauté juive, installée dans la zone au début du Moyen Âge, et les citoyens de religion catholique, comme en témoignent les églises de Sant Pere, Sant Vicenç, Santa Maria et Sant Martí, en parfaite harmonie avec les vestiges de la culture juive comme le mikva (bains juifs) et la structure traditionnelle des rues du quartier juif.

L’impressionnant pont médiéval qui unit la cité à l’extérieur ajoute encore au charme de Besalú.

Peratallada

Peratallada est un village qui semble sorti d’un conte de fées, avec ses ruelles médiévales pavées ou à même les rochers, et des maisons en pierre. Situé au cœur de la Costa Brava, à quelques kilomètres de la côte et des plages de Begur et de Pals, ce joli village médiéval se distingue notamment par son enceinte fortifiée très bien conservée. On peut encore voir le fossé creusé dans la roche qui s’étend autour du village et qui lui a d’ailleurs donné son nom (« Peratallada » signifie pierre taillée).

Les rues Peratallada sont comme un labyrinthe. Certaines montrent le passage du temps et permettent de voir les traces des ornières des charrettes dans le sol de pierre. Il règne une belle harmonie dans le village. Flâner dans ce charmant village est un enchantement. Il faut savoir se perdre dans le dédale de rues empierrées, qui s’ouvrent sur des impasses ou des passages sous arcades.

Romantisme garanti !

Rupit i Pruit

Le petit village de Rupit, entre Olot et Vic, est un bijou médiéval blotti dans les collines. Le village historique est construit au pied d’un promontoire rocheux auquel on accède en traversant un pont suspendu. Cet ouvrage n’est pas le plus ancien de Rupit, mais bien celui qui marque le plus les esprits ! Une fois sur l’autre rive, c’est le cœur du village qui s’offre à nous. Blotties au creux de la montagne, les maisons forment un dédale de ruelles typiquement médiévales. Aux XVIe et XVIIe siècles, Rupit était le bourg le plus important des environs. Ici vivaient de nombreux commerçants et artisans qui ont laissé pour témoignage des linteaux de maisons sculptés. Les constructions sont particulièrement représentatives de l’architecture locale, comme en témoignent les restes de la vieille forge, qui date de 1711, et l’église Sant Miquel. Vous pourrez aussi remonter la rue Fossar, qui est sans doute l’une des plus typiques de Rupit, jusqu’à la Place des Cavallers.

Les plus motivés continueront jusqu’au château qui date de l’an mille. Un petit sentier mène ensuite à l’une des plus belles vues de la région : la cascade de Salt de Sallent.

Vallbona de les Monges

Vallbona de les Monges se trouve dans la province de Lleida, en plein cœur de la Catalogne. C’est une petite ville typique du pays qui vaut véritablement le détour si vous souhaitez vous éloigner un peu des régions plus touristiques. Le village fait partie du parcours touristique La Route des Citéaux, qui traverse différentes régions, parmi lesquelles L’Alt Camp, La Conca de Barberà et l’Urgell, ayant toutes un dénominateur commun, à savoir que chacune possède un monastère cistercien : respectivement Santes Creus, Poblet et Vallbona de les Monges.

En effet, le trésor de Valbona est sans aucun doute le vieux monastère du XIIe siècle, le monastère de Santa Maria de Vallbona. L’église du monastère est un mélange de styles roman et gothique. Le cloître, dont la construction commença au XIIe siècle, présente différents styles architecturaux dans chacune des ailes. Les religieuses y vivent d’ailleurs toujours depuis près de 8 siècles. Actuellement, treize sœurs animent les activités de prière, le travail d’artisanat et travaux manuels, les visites guidées du monastère et la gestion de l’hébergement et du refuge de St. Bernat. En 1931 le bâtiment fut déclaré Bien Culturel d’Intérêt National.

Cela dit, le village est également constitué de ruelles et de places avec des coins accueillants qui invitent les touristes à flâner, tout en profitant de l’ambiance paisible du village.