Les fêtes de Pâques en Espagne: Entre ferveur et traditions

Si pour vous, Pâques n’existe pas sans œufs colorés, lapins en chocolat et cloches allègres, alors l’Espagne n’est pas faite pour vous pendant ces festivités ! Les célébrations de Pâques en Espagne ne sont pas prises à la légère.

Au cours de la Semana Santa (« Semaine Sainte »), des gens de tout le pays se rassemblent pour des cérémonies religieuses, en l’honneur de la Passion de Jésus-Christ. Des processions ont lieu dans les rues de presque toutes les villes d’Espagne. Alors que les célébrations dans chaque ville sont similaires, chacune a ses propres coutumes et pratiques, certaines sont connues pour aller au-delà de l’esprit de la Semana Santa. Si vous envisagez de voyager et de visiter une ville espagnole en cette période de l’année, voici un petit récapitulatif de ce qu’il faut savoir sur Pâques, en Espagne.

Pâques est considéré comme la fête la plus importante en Espagne. C’est une grande occasion annuelle qui témoigne du riche patrimoine et de la culture des différentes régions. Connu sous le nom de « Semana Santa » en espagnol, c’est l’occasion pour les Espagnols de faire la fête. Les célébrations commencent par le « Domingo de Ramos », ou dimanche des Rameaux, et se terminent par le « Lunes de Pascua », ou Lundi de Pâques. Pâques est considéré comme une fête religieuse par le peuple d’Espagne, qui commémore la résurrection de Jésus à grands coups de fanfare et dans la gaieté la plus contagieuse. Des processions sont organisées dans le pays, où les gens portent de grandes branches de palmiers ou d’oliviers qui ont été bénis dans l’église.

Corpus Christi est le premier rituel pratiqué en Espagne à Pâques. Dans ce rituel, les rues se présentent comme la scène où va se jouer et s’afficher la passion religieuse et  la dévotion. Les gens, habillés comme les membres des anciennes confréries, descendent dans la rue et traversent diverses villes. « La Patum » est un rituel traditionnel de Pâques, avec une procession de géants, de démons et de monstres qui se pressent dans les rues pour célébrer « Corpus Christi ». Un autre rituel observé en Espagne est la combustion de figurines en paille de personnages célèbres, placées à différents endroits des villes et villages. Ces poupées, appelées poupées Judas, sont soit déchirées, jetées ou incendiées.

Mis à part la fête religieuse, en Espagne, Pâques est également l’occasion de passer un moment agréable en famille ou avec les amis proches. Ce jour-là, un festin somptueux est préparé dans chaque foyer avec des plats spéciaux comme « La Mona » ou œuf de Pâques, de la saucisse de porc et carottes, de la crème de noisettes avec des raviolis de faisan, des truffes et du pain de Pâques italien. Pâques se révèle aussi être une période de vacances pour les Espagnols, car la plupart d’entre eux se précipitent vers les sites historiques du pays pour profiter du festival.

Andalousie

Cette région est connue pour attirer le plus de touristes pendant la Semana Santa, et avec raison. Pendant une semaine entière, le sud de l’Espagne est rempli de processions sensationnelles, de passion religieuse et d’art coloré. Les fêtes de la Semana Santa les plus magnifiques et les plus inoubliables d’Andalousie ont lieu à Málaga et à Séville. Les deux villes voient des foules se presser dans les rues pour assister aux grandes parades et aux festivités.

Séville

Séville est sans aucun doute la gagnante des célébrations de la Semana Santa en Espagne. Assurez-vous de louer une villa privée avec piscine, pour assister aux festivités de Pâques à Séville, c’est un must absolu !
En parcourant les rues de cette ville historique, vous verrez des gens de partout se réunir dans le monde pour célébrer la Passion du Christ. De longues processions appelées pasos se frayent un chemin à travers la foule, tenant des statues grandeur nature, en bois peint de personnages bibliques. Ces statues ne sont pas recréées chaque année, ce sont plutôt des chefs-d’œuvre datant du XVIe siècle. Les gens appelés costaleros portent les pasos sur leurs épaules pendant le défilé. Une autre caractéristique unique de la Semaine Sainte à Séville est La Madruga, qui peut être traduite par « l’ascension précoce ». C’est une tradition qui commence la nuit du Jeudi Saint et se poursuit le Vendredi Saint, au cours de laquelle toutes les processions se lancent dans la marche vers la Cathédrale. À Séville, La Madruga est sans doute l’événement le plus important de la Semaine Sainte.

Málaga

À Málaga, les célébrations de la Semana Santa impliquent non seulement des louanges religieuses, mais rendent également hommage aux soldats militaires, aux vétérans et à leurs familles. Il y a aussi des chars portés dans les rues par des centaines de membres de l’église, entourés de pénitents portant des robes violettes et des femmes tenant des bougies allumées. Chaque char illustre une scène de la Passion. L’air est également rempli de musique espagnole vibrante.

Castilla y León

Alors que les festivités de la Semana Santa en Andalousie sont certainement les plus spectaculaires, les plus colorées et les plus passionnantes d’Espagne, la région de Castilla y León adopte une approche différente. Dans des villes comme Salamanque, Valladolid et Zamora, les célébrations de la Passion de Jésus-Christ sont perçues comme plus authentiques et plus dignes. En fait, ce sont les célébrations les plus sérieuses de la Semana Santa dans tout le pays.

Salamanque

Salamanque abrite certaines des plus anciennes traditions de la Semana Santa en Espagne. La première procession à avoir lieu dans cette ville remonte au XIIIe siècle. Au cours de la semaine, 22 processions différentes se déroulent dans les rues, chacune impliquant plus de pasos, avec des statues en bois plus anciennes de Jésus-Christ et de la Vierge Marie. Certaines de ces processions sont réalisées par la Fraternité des Étudiants de l’Université de Salamanque, la plus ancienne université d’Espagne. L’ambiance de Salamanque est ce qui distingue ses festivités Semana Santa des autres villes.

Valladolid

Valladolid, une ville au centre de Castilla y León, elle est également appréciée pour ses fêtes de la Semana Santa. En fait, la Semaine Sainte à Valladolid est considérée comme la fenêtre touristique internationale de l’Espagne. En contraste avec les célébrations vivantes, colorées et animées en Andalousie, la Semana Santa à Valladolid se passe dans le silence, le dévouement et la sobriété. La plupart des processions qui se déroulent sont louées pour leurs élégantes sculptures religieuses castillanes, qui bien sûr, ont été créées il y a des siècles. Valladolid a sa propre tradition : le Sermon de las Siete Palabras (Sermon des sept mots) et consiste en un rituel qui se déroule le vendredi matin à La Plaza Mayor. Une autre tradition unique implique des représentations théâtrales qui illustrent des scènes de la Passion de Jésus-Christ.

Zamora

En quittant Salamanque, dirigez-vous vers Zamora parce qu’elle détient officiellement le titre de ville ayant les plus anciennes célébrations de la Semana Santa de tout le pays. Juste au nord de sa voisine, la première procession de pénitence de Zamora remonte au XIIe siècle. Chaque année, 17 processions parcourent les rues de la ville. Comme à Valladolid, les festivités à Zamora prennent des aspects de marches silencieuses, de méditation et de sobriété. Fait amusant : la population de Zamora augmente de 5 fois pendant la Semaine Sainte, atteignant parfois jusqu’à 300.000 personnes, une augmentation significative par rapport aux 66.000 habitants habituels.

Catalogne

Cette région unique pour sa culture en Espagne, la Catalogne célèbre sa propre version de la Semana Santa qui ne ressemble pas toujours aux processions qui ont lieu dans le reste du pays. Le point culminant de ces célébrations est celui de Tarragone.

Tarragone

C’est peut-être le rituel sacré le plus intrigant d’Espagne, la Procession de l’Enterrement Sacré de Tarragone, a lieu à Tarragone le Vendredi Saint de chaque année. Il commence à 20h et les 20 processions ou « mystères » mettent plus de 5 heures à faire la tour de la ville à pied. Ce n’est pas seulement la plus longue procession de la Semana Santa d’Espagne, mais aussi endurante, car elle se termine à 2 h du matin !

Aragon

Bien que ne méritant pas la même célébrité que les fêtes de la Semana Santa en Andalousie et en Castilla y León, les festivités d’Aragon sont profondément enracinées dans la tradition et prises très au sérieux par les habitants. Parfois appelée « La Semaine intensive », la Semaine Sainte fait ici ressortir les rituels des habitants d’Aragon. Des belles collines proches des Pyrénées, aux vieilles rues de Saragosse, l’histoire donne lieu à de grandes variétés de processions et de spectacles. Visiter Aragon pendant cette période de l’année, c’est simplement remonter dans le temps, à l’époque où il n’y avait pas de semaine plus importante que la Semaine sainte.

Saragosse

La capitale aragonaise revêt ses plus beaux atours pour la Semana Santa. Cette ville souvent sous-estimée a tendance à être plus calme et tranquille que le reste des villes espagnoles, mais pendant la Semana Santa, les rues revivent et la ville se souvient de son passé et l’exprime à travers ses traditions. La foule s’amasse même dans l’édifice qui possède la plus belle vue de Saragosse : la Catedral-basilica de Nuestra Señora del Pilar de Saragosse.