Une journée à Séville

Si vous décidez de passer des vacances sur la magnifique Costa del Sol, la portion de côte qui borde le sud de l’Andalousie, vous ne pouvez pas rater l’occasion de visiter Séville. La ville est la capitale de l’Andalousie et représente le mieux l’esprit andalou. Cette ville de caractère, pleine de vie et de couleurs, saura vous séduire.

Visiter Séville en une journée relève de l’exploit. La ville fascine par la beauté de son architecture, ses rues blanches et étroites et l’accueil chaleureux de ses habitants. Nous allons exposer au mieux les sites vraiment incontournables afin que vous puissiez organiser votre journée, tout en sachant que vous aurez très certainement envie d’y passer plus de temps !

Plaza de España

Le matin, commencez par vous rendre sur la Plaza de España afin d’en prendre tout de suite plein les yeux ! Cette place vous éblouira par sa beauté. Malgré son style et son architecture qui paraissent plutôt anciens, vous serez surpris par sa date de construction. Elle n’a été construite qu’en 1929 à l’occasion de l’exposition ibéro-américaine. Chacun des pavillons présents a été construit avec des matériaux à la fois élégants et nobles : brique et azulejos notamment.

La forme en hémicycle de la place n’a pas été choisie au hasard. Elle symbolise l’Espagne accueillant ses anciennes colonies américaines. En effet, l’hémicycle est ouvert et tourné en direction du fleuve et donc en direction des Amériques. Une chose est sûre : par sa somptueuse majesté, la Plaza de España ne vous laissera pas indifférent.

Pour l’anecdote, les fans de Star Wars l’auront reconnu : la Plaza España a été le lieu de tournage du palais de Theed (sur la planète Naboo) dans Star Wars Episode II.

N’hésitez pas à faire un tour dans le parc Maria Luisa situé juste à côté, le plus grand parc de la ville à ne pas manquer lors de votre visite de Séville.

Le quartier de Santa Cruz

En rejoignant le centre, rendez-vous dans le quartier de Santa Cruz qui est certainement le plus typique et le plus représentatif de Séville. N’hésitez pas à vous perdre dans ses rues étroites. De nombreuses petites places parsèment ce quartier. Arrêtez-vous sur l’une d’entre elles pour un rafraîchissement, déguster quelques olives et surtout observer la scène de vie qui se déroule devant vous. Les Andalous sont un spectacle à eux seuls.

En continuant par la rue de Ximenez de Enrisco, vous découvrirez le Centro de Interpretación de la Judería de Sevilla qui raconte l’histoire de l’Inquisition Juive en Andalousie. Le centre propose également des visites thématiques et guidées permettant ainsi de mieux comprendre l’histoire et les légendes de ce quartier.

Essayez ensuite de passer par le Callejón del Agua qui vous mènera à la Plaza del Patio de Banderas où vous pourrez admirer l’une des plus belles vues sur la Cathédrale de Séville.

La Cathédrale

La Cathédrale est le symbole de la ville de Séville avec sa fameuse Giralda (ancien minaret à l’époque Al-Andalus). Cette énorme cathédrale, datant du XVe siècle, la 3ème plus grande du monde et la plus large de toutes les églises gothiques, a été érigée pour impressionner. Ce n’est pas pour rien que les architectes de l’église ont déclaré « Construisons une cathédrale si grande qu’ils penseront que nous sommes fous ». Avant la visite de la cathédrale, il faut savoir qu’elle fût construite sur l’emplacement d’une ancienne mosquée édifiée au XIIe siècle, à la suite de la reconquête par les rois catholiques.

Comme à chaque fois que l’on entre dans un monument andalou, la démesure et la richesse de son architecture frappe les esprits. La grandeur de cette cathédrale est tout simplement impressionnante : 116 mètres de long, 76 mètres de large et une hauteur de presque 60 mètres. À voir notamment : les tombeaux au centre du bâtiment, le chœur, l’orgue monumental, le monument funéraire de Christophe Colomb et la cour des Orangers (patio de los Naranjos).

Comprise dans le prix de la visite de la Cathédrale, la Giralda (« Girouette » en français) est accessible depuis l’intérieur du bâtiment tout au fond. La Giralda est une grande tour de 97,5 mètres de haut, représentant autrefois le minaret de la mosquée. Contrairement à la mosquée qui a été rasée, la Giralda a été gardée du fait de sa splendeur. Pour monter à la Giralda il n’y a pas d’escaliers mais des sols inclinés. Pourquoi ? Parce qu’à l’époque de Al-Andalus l’imam montait à l’aide d’un âne pour effectuer son appel à la prière !

La Giralda ne présente aucun intérêt architectural, mais le panorama sur la ville de Séville est magnifique.

L’Alcazar (ou Reales Alcazares)

Après avoir mangé en vitesse quelques tapas dans le quartier de la cathédrale ou dans le Barrio de Santa Cruz, rendez-vous en direction l’Alcazar de Séville, une ancienne forteresse arabe qui a été transformée en palais d’habitation par les catholiques. Pour l’anecdote, ce ne sont pas les Arabes qui l’ont construit entièrement, mais bel et bien les chrétiens les ayant chassés, qui l’ont agrandi dès 1248, employant des artistes arabes pour construire le palais sur un bâtiment existant. Dès qu’on franchit le seuil de ce monument, on savoure pleinement le génie de l’architecture andalouse qui mêle justement avec le plus grand des raffinements l’art mauresque et chrétien. Nourrie de ces influences diverses, l’Andalousie a vraiment cette particularité de nous offrir une richesse et une beauté architecturale unique en Europe.

On pourrait y passer la journée tellement le palais est grand. Au programme : tapisseries de très grande taille représentant la conquête du nouveau monde, azulejos en tous genres, panneaux en stuc sculptés représentant des versets du Coran, plafonds de différentes couleurs et sculptés, peintures, sculptures et nombreux patios dans lesquels il fait bon se rafraîchir à l’ombre de la végétation luxuriante.

Bref, le palais est tout simplement magnifique et tout passionné d’histoire ou d’architecture sera ébahi.

Une petite virée nocturne ?

Voici les meilleurs endroits au choix pour finir la journée en toute beauté.

La Alameda de Hércules : Cette immense place est le lieu de rencontre des jeunes Sévillans. En général, les gens organisent des botellones (apéros géants) mais tout se passe dans la bonne humeur, il n’y a pas de débordement. Il y a bien évidement des bars tout autour de la place.

L’Alfalfa : Il s’agit d’une petite rue remplie de bars à deux pas de las Setas. Tous les week-ends à partir du jeudi soir, il y a dans cette rue une ambiance de soir de coupe du monde. Si vous aimez rencontrer des foules de jeunes locaux et étrangers, l’Alfalfa est le lieu idéal.

Calle Betis : Cette rue est située dans le fameux quartier de Triana. Ici il y a de nombreux bars de nuit avec de la musique dans lesquels vous pourrez danser. Ce lieu est plutôt fréquenté par de jeunes touristes ou par des étrangers faisant leur année Erasmus à Séville.

Le centre historique : Le lieu idéal pour prendre un verre de vin à la lumière de la cathédrale.

Envie de continuer l’exploration ?

Comme je vous le disais, visiter Séville en une journée vous laissera sûrement avec l’envie folle de rester encore plus longtemps ! Si vous avez réussi à condenser les visites, ou si vous décidez de prolonger le séjour, voici en option encore quelques idées de visitez qui valent le détour.

La fabrique royale de tabac

En sortant de la place d’Espagne par la sortie principale vous verrez sur la gauche en direction du centre-ville l’ancienne fabrique royale de tabac. Ce monument a changé de fonction et a été transformé en université (Le Rectorado). Vous pouvez y entrer librement pour y découvrir ses magnifiques patios avec fontaines

Les jardins de Murillo

Pour vous rendre dans les jardins de Murillo il faut sortir de l’université par l’entrée principale et se diriger vers la droite. Vous pourrez y admirez ses arbres centenaires.  Les jardins communiquent avec le fameux quartier de Santa Cruz.

La Torre de Oro

La tour de l’or renferme le musée naval de la ville. Il s’agit d’un monument emblématique de la ville, situé sur les rives du Guadalquivir.

Le Guadalquivir

Une fois la visite de la tour de l’or terminée, vous pouvez remonter le long du fleuve du Guadalquivir. Le reflet des couleurs du quartier de Triana y est incroyable. Passez le pont de Triana pour avoir une meilleure vue sur Séville. Une véritable balade de santé pendant laquelle vous en prendrez plein la vue.

La Plaza de Toros

Ce sont les majestueuses arènes de la ville qui peuvent accueillir 14.000 personnes ! Datant du XVIIIe siècle, elle figure comme l’une des plus anciennes et prestigieuses d’Espagne.

La casa de Pilatos

Un palais au style typiquement Andalou datant du XVe siècle.